Le féminin guérisseur

L’alchimie :
260 pages de savoirs oubliés et retrouvés à travers rituels, poèmes, prières, recettes, remèdes, gestes à accomplir pour guérir et prendre soin du féminin, lui rendre sa place aux côtés des hommes, des animaux, des plantes, des minéraux, et des astres. C’est un cadeau que Yaël a reçu par l’écriture automatique et que je conseille à toute femme en chemin vers la spiritualité, la compréhension des rythmes et des liens qui nous traversent.

Extrait de la préface :

Le féminin guérisseur s’ouvre dans tes mains et résonne comme une transmission de femme à femme. Il est recueil, pages qui viennent conter la Médecine des femmes avec un grand M. Médecine des femmes, savoir intuitif féminin, savoir empirique, passation de savoir, savoir d’écoute profonde, savoir guérisseur que je qualifie de « féminin guérisseur ».

Nous, les femmes, avons perdu nos connaissances profondes. Le fil de l’histoire les a gommées. Nous les avons oubliées. La mémoire s’est distillée au fond de nos entrailles. Nous avons caché nos grimoires, notre magie, nos partages. Beaucoup ont été brûlés… La connexion à la nature, les mains qui soignent, apaisent… qui enfantent… Nous avons laissé et donné au temps, au vent, le repli, le silence, l’abnégation.

Nous nous sommes tues, la grande Déesse s’est terrée en nous, a hiberné pour très longtemps ! Malheureusement, nous avons dissimulé nos connaissances, oublié la transmission des gestes, les paroles qui donnent du sens, les symboles qui magnifient les passages.

Nous avons fermé la porte qui s’ouvre pour accueillir, soutenir, reconnaître l’autre, notre sœur, que nous avons souvent considérée comme rivale. Bien souvent, les mères et les filles, les sœurs et les tantes, la communauté des femmes ne se soutient plus, chacune vivant dans sa solitude, passant les âges de la vie sans célébration, sans transmission, sans y mettre du sens.

Cette solitude engendre la souffrance, la banalisation, le repli… la médicalisation à outrance.

….

Il est temps, pour nous les femmes, de nous parler, nous soutenir, célébrer nos lunes, nos enfants, nos amants, nos cheveux blancs.

Notre société confond bien souvent le sacré avec la religion, les savoirs naturels avec les peurs et les croyances. Elle enferme la sagesse, le cœur, l’humanité qui fait et donne naturellement.

Et si nous redonnions sa place à l’autorité naturelle du savoir qui est nôtre ? Et si nous avions davantage confiance en nous, en notre corps, en mère nature, en l’autre et en la vie ? Et si nous accordions une place, tendions la main à la femme juste à côté de chez nous pour partager ? Et si nous alimentions notre féminin de nourritures divines, appropriées, douces et bienfaisantes ?

Aujourd’hui, telles de belles endormies, nous nous éveillons et nous mettons en marche. Des cercles naissent, des graines, des pistils s’essaiment, nous butinons.

Graphisme, réécriture

Le féminin guérisseur
Manuel de reconnexion à sa magie de femme
Auteure : Yaël Catherinet Buk

260 pages N&B – format A5
Auto-édition 22€ + Frais de Port, à commander sur catherinet@neuf.fr

Missions
Réécriture des textes. Conception de la couverture et de la maquette et mise en page du livre. Réalisation d’encarts publicitaires.

Équipe
Écriture : Yaël Catherinet Buk et peut-être un peu ses anges gardiens…

Réécriture : Fred Jarnot

Corrections : Xavier Catherinet, Anne Vincent, Claire Nicolas et Élisabeth Toinon

Illustrations et peintures © Amélie charles Baptiste.

Frise de couverture © Roman Boiko / 123 RF